Accueil > ACTU > Un accord entre KLM et ses pilotes jette de l’huile sur le feu à Air (...)

Un accord entre KLM et ses pilotes jette de l’huile sur le feu à Air France

lundi 10 septembre 2018.

Le syndicat des pilotes de KLM a annoncé mardi être parvenu à un accord sur un nouvel accord d’entreprise sur les conditions de travail et de rémunération qui écarte à la menace d’une grève aux Pays-Bas. Cet accord agace les pilotes d’Air France dont la demande de reprise des négociations sur les salaires reste lettre morte au motif que le nouveau directeur général d’Air France n’est pas entré en fonction.

De quoi irriter davantage les membres de l’intersyndicale d’Air France et de finir de les convaincre de lancer une nouvelle grève pour une augmentation des salaires. Alors que leur demande de reprendre les négociations salariales avec la direction reste sans réponse au motif que le dossier sera pris en main par le nouveau directeur général d’Air France-KLM, Ben Smith, une fois ce dernier entré en fonction -d’ici fin septembre officiellement même si officieusement il consulte déjà beaucoup au siège d’Air France-KLM aux Invalides-, l’accord trouvé ce mardi aux Pays-Bas par le syndicat des pilotes néerlandais VNV et la direction va évidemment donner du grain à moudre aux syndicats français, agacés de n’avoir rien obtenu malgré 15 jours de grève. L’intersyndicale demandait 6 puis 5,1% de hausse en 2018 (hors avancement automatique liée à l’ancienneté) pour rattraper le gel des grilles salariales depuis 2011 quand la direction n’a proposé que 1% (en deux fois, donc +0,6% sur l’année), puis 2%.

« L’absence d’un directeur général à Air France-KLM n’a pas empêché KLM de négocier. Ce prétexte pour ne pas reprendre de décision à Air France ne peut durer éternellement. Tous les négociateurs sont en place », explique à La Tribune un pilote d’Air France membre du SNPL  . Et d« ajouter : »La direction d’Air France a voulu jouer la montre et in fine ; avec cet accord chez KLM, elle risque de s’en mordre les doigts« . »La direction générale d’Air France ne fait pas son travail, ils auraient dû négocier depuis longtemps. On se moque ouvertement de nous", a déclaré de son côté à Reuters Grégoire Aplincourt, président du Syndicat des pilotes d’Air France (Spaf).

Les syndicats se sont dit prêts jeudi dernier à durcir le conflit pour obtenir gain de cause.

Air France-KLM a tenu à réagir face aux propos des syndicalistes

« Le conseil d’administration d’Air France-KLM n’a pas donné mandat au management d’Air France pour négocier autour de la revendication salariale de l’intersyndicale d’Air France (+5,1%), celle-ci n’étant pas compatible avec la stratégie d’investissement et de croissance qu’il a fixée pour la compagnie », a réaffirmé Air France-KLM.

Risque de grèves écarté chez KLM

Obtenu à l’aide d’un médiateur, cet accord d’entreprise chez KLM écarte la menace de grève des pilotes hollandais. Peu après la nomination de Ben Smith à la tête d’Air France-KLM le 16 août, les pilotes avaient menacé d’un mouvement social dans le courant de l’année si KLM ne recrutait pas de nouveaux salariés pour alléger leur charge de travail et leur permettre de bénéficier de suffisamment de repos entre deux vols. Sans donner plus de détails, le syndicat néerlandais a dit être parvenu à un compromis avec la direction, permettant aux pilotes de bénéficier plus tôt que prévu de périodes de repos plus longues.

Entre 9,4 et 13,45% d’augmentation selon le SNPL  

Dans un courrier envoyé ce mardi à ses membres que La Tribune s’est procuré, le bureau du SNPL   Air France indique que les augmentations chez KLM peuvent atteindre 13,45% pour les pilotes moyen-courriers et 9,4% pour leurs collègues long-courriers.

Voir en ligne : Article sur La Tribune

aller en haut de page
Mots-clés

SPIP | Copyright © 2002 - 2012 SUD Aérien.org | Conception et habillage snoopit31

Mentions légales| squelette | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0