Accueil >Sections >Air France - CSEC

Tract Sud Aérien salaire Smith

Des sacrifices ? Hors de question !

mercredi 28 avril 2021, par Bureau national Sud Aérien .


Initié pendant les Négociations Annuelles Obligatoires 2021 (NAO), la direction d’Air France tente un nouveau coup de force contre ses salariés :
• Supprimer 3 jours de congés CCA pour le personnel au sol (4 jours pour les PN),
• Intégrer une partie de la PFA (13e mois) qui engendrerait une perte de salaire annuelle.

Le chantage est ainsi posé aux organisations syndicales par nos dirigeants : « soit vous acceptez ce coup de rabot, soit on s’attaque à la PUA (prime uniforme annuelle de juin) et aux IKV (indemnités kilométriques) ». C’est une provocation supplémentaire et un mépris total pour l’ensemble des salariés qui ont su répondre présents lors de cette crise du COVID.

Plusieurs syndicats (Sud Aérien, CGT, UNSA  , SNPL  , SNGAF, FO) ont déjà refusé la moindre baisse d’acquis ou de salaires pendant ces réunions NAO. Nous subissons déjà une baisse de rémunération due au chômage partiel. Nous finançons aussi (de manière indirecte via nos impôts) toutes les aides apportées à Air France. Combien de fois faudra-t-il payer cette crise pendant que nos patrons continuent, eux, de mener la grande vie ? La direction a récemment changé de tactique et a reporté son stratagème vers une négociation catégorielle. Négociations séparées entre PNT  , PNC  , et personnels sols…

Aurons-nous les mêmes syndicats « responsables » de l’accord scélérat de Transform 2015, pour valider cette nouvelle infamie ? Signeront-ils un avenant qui les rendront complices d’une direction ? Il est certain que ces syndicats signataires et scélérats sauront défendre leur signature auprès des salariés d’AF en portant la parole de leur véritable maître : le patronat ! Cette idéologie du petit salarié qui doit payer doublement cette crise sanitaire est inacceptable. Et ne doit pas être négociable !

Surtout que pendant ce temps, notre PDG, Mr Smith, qui est à l’initiative de cette attaque, oublie de rappeler sa propre situation :
Rémunérations touchées par Benjamin Smith (Données du document de Référence AF/KLM 2020)
Salaire sur 2018 262 500€ Salaire annuel 2019 1 579 868€ Salaire annuel 2020 1 808 253€

En raison de sa mobilité en France, Benjamin Smith bénéficie d’une indemnité de logement, de billets d’avion, de frais de scolarité et de conseils… Ces avantages en « nature » se montent à 295 287€ pour 2020. (Page 105 du même document)
Et comme cela ne lui suffit toujours pas : il vient d’obtenir une MEGAPRIME supplémentaire de 2 000 000€ au vu de sa performance en 2020 ! (mais payables en 2023 sous réserve de conditions de performance et d’une condition de présence de trois ans).

Quelle arrogance et quel mépris de demander des sacrifices aux autres alors qu’il se gave lui-même. REFUSONS COLLECTIVEMENT CETTE INFAMIE !

pdf ici

Mots-clés

Sur le Web

Il n’y a pas de site à cette adresse

SPIP | Copyright © 2002 - 2012 SUD Aérien.org | Conception et habillage snoopit31

Mentions légales| squelette | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0